Betta splendens

(Combattant)

 

 

Textes et photos d'aqua-david           http://www.aquadavid.fr.st

 

 

 

 

Classification:

  

                        Betta splendens a été décrit par REGAN en 1910.


    Embranchement des Chordés
        Sous embranchement des Vertébrés
            Classe des Téléostéens.
                Ordre des Perciformes.

                    Sous-ordre des Anabontoides

                        Famille des Belontiides

                            Sous-famille des Macropodes
                                Genre: Betta
                                    Espèce: splendens

 

 

 

 

 


Origine:

 

 

     Ce poisson vit en Asie ( Thaïlande, Cambodge, Malaisie... ) et en Afrique tropicale.

    Il fréquente les zones inondées comme les marécages par exemple.

 

 

 

 

Diphormisme:

 

 

    Les males sont très facilement reconnaissables par leurs nageoires hyper-développées. Celles-ci sont le fait d'une sélection poussée. Les males sauvages ont des nageoires courtes comme les femelles.

 

    Les femelles sont légèrement plus petites que les males et ont surtout des nageoires courtes. La coloration n'est pas un critère de diphormisme sexuel car on peut trouver des femelles tout aussi colorées que des males. 

 

 

 

 


Maintenance

 


    

Voila encore un exemple de poisson martyr, victime de son Labyrinthe. Ce labyrinthe est un organe qui complète le système respiratoire branchial. Les combattants happent une bulle d'air atmosphérique qui passe dans cet organe annexe très vascularisé. L'oxygène passe dans le sang par différence de pression osmotique.

Le combattant peut donc, comme tous les Anabantoides, à la fois respirer l'oxygène atmosphérique et celui dissout dans l'eau. C'est pour cela qu'il est capable de survivre dans son milieu naturel dans des zones marécageuses très pauvres en oxygène dissout.

 

Sa beauté naturelle et cet avantage biologique lui coûtent cher. Il est souvent décrit comme un poisson nécessitant peu de soins, peu d'espace et peu de matériel...

Il est vrai qu'il est capable de SURVIVRE dans un verre d'eau. Mais encore une fois, se pose une question philosophique: pourquoi toujours étouffer ce que l'on possède? Alors on évitera les vases, les boules, et tous autres prisons mêmes dorées... Emme si notre vendeur préféré dit que c'est une spécialité de la maison.

 

La plupart des gens achètent un combattant pour mettre un peu de couleur dans leur aquarium communautaire. Il est vrai que ce poisson délivre sa grâce quand on lui donne la possibilité spatiale de s'exprimer. Il est de nature timide alors attention aux colocataires turbulents...

 

Il sera malheureusement impossible de mettre plusieurs males dans un même bac, même de grand volume, à moins de vouloir organiser des combats de B. splendens. Mais cette espèce mérite un meilleur avenir... Par contre, on pourra maintenir plusieurs femelles dans un même aquarium. Celles-ci sont tout aussi belles que les males mais avec des nageoires plus courtes.

 

En résumé, les relations intra spécifiques entre sujets males sont très difficiles voire impossibles. Celles entre femelles sont bonnes.

Les relations interspécifiques sont très bonnes.

 

D'après cette description ce serait le poisson idéal: il a quand même un petit défaut, il ne vit pas très vieux et souvent les sujets que l'on trouve dans le commerce sont déjà très âgés pour avoir des nageoires si développées... Un conseil, pour l'acheter prenez un poisson avec des nageoires pas trop développées mais non déchirées et qui fabrique un nid de bulles dans sa prison de vente (c'est un signe de bonne santé).

 

 

 



Caractéristiques de l’eau

 


    

La dureté de l'eau ne semble pas avoir d'importance vitale pour la maintenance de ce poisson. Ceci s'explique sûrement par le fait qu'il est issu d'une sélection tellement poussée qu'aucun d'entres eux a de la famille directe en Asie ou en Afrique...

Une eau entre 10 et 25 °GH sera tolérée.

 

De même, le pH n'a que très peu d'importance dans la maintenance de ce poisson.

 

Même vis à vis de la température, le combattant n'est pas trop exigeant. Il ne faudra pas qu'elle descende en dessous de 15 °C et dépasser 30 °C. Mais cela laisse un éventail de températures assez conséquent. On placera la température idéale autour de 24-26°C.

 

Cette faculté d'adaptation au milieu s'explique encore une fois par la sélection et aussi cet appareil respiratoire annexe qu'est le labyrinthe.

 

 

 

 

 

 


Nourriture

 


    

Si le combattant à un préférence naturelle pour la nourriture vivante comme les petits insectes par exemple (drosophiles), cela fait longtemps qu'il se contente de vulgaires paillettes.

 

 

 

 

 


Reproduction

 


   
Trop peu de personnes se lancent dans l'aventure car elle présente des facettes fastidieuses mais néanmoins intéressantes.

 

    On choisira un male et une femelle gravide. Le femelle est sexuellement mature quand elle présente une boule blanche de la forme et de la taille d'une tête d'épingle au niveau des organes génitaux.

 

    La femelle et le male seront séparés quelques temps. Diverses écoles proposent des méthodes variées de présentation de la femelle au male. Quelque soit la méthode choisie, il ne faut pas laisser la femelle avec le male sans que celle-ci ait une cachette. Tant que le male n'est pas prêt ou que la femelle refuse les avances du male, il est hors de question de les laisser ensemble. Le male ne respectera la femelle que le temps de la ponte.

 

On pourra placer la femelle dans un bac flottant dans l'aquarium de reproduction où se trouve le male. On pourra aussi placer une séparation en verre ou plexiglas pour séparer les deux tourtereaux...

 

Cette phase va durer le temps de la préparation du nid et de la parade du male. Pour confectionner le nid, le male prend en bouche une bulle d'air qu'il entoure de salive et recommence l'opération pour placer toutes les bulles formées cote à cote. Des plantes flottantes pourront être placées dans le bac pour faciliter le travail du male. Des éleveurs utilisent aussi des morceaux de polystyrène à la place des plantes flottantes.

 

    Le male va ensuite courtiser la femelle jusqu'à ce qu'elle adopte une position de soumission c'est à dire jusqu'à ce qu'elle se présente la tête en bas devant le male quand celui-ci parade. Tant qu'elle refuse les avances du male il ne faut pas la lâcher sinon le male pourrait la tuer.

 

    La femelle va finir par accepter ces avances nuptiales et la ponte va pouvoir commencer dans une danse spectaculaire. Chaque oeuf sera pondu et fécondé puis placé dans le nid. Cette opération va durer jusqu'à la fin de la ponte où le male va chasser la femelle. Encore une fois il va falloir retirer la femelle car si le bac est petit, elle sera tuée par celui-ci.

 

    C'est donc le male seul qui va durant l'incubation surveiller les oeufs et replacer dans le nid les oeufs pouvant tomber. Au bout de quelques jours, on peut voir des larves au milieu des bulles. Le male prend son rôle de père au sérieux, il va récupérer chaque alevin en bouche pour les remettre dans le nid...

 

 L'actu  |  Poissons  |  Plantes  |  Photos  |  Articles  |  Astuces  |  F.A.Q  |  A.A.R  |  Monstres  |  Kitch-land Liens