Poecilia reticulata

 

Le GUPPY

 

 

Textes et photos d'aqua-david           http://www.aquadavid.fr.st

 

 

 

 

 

Classification:    Décrit en 1859 par PETERS

 

         
    Embranchement des Chordés
        Sous embranchement des Vertébrés
            Classe des Téléostéens.
                Ordre des Perciformes.
                    Famille des Poéciliidés.
                        Genre: Poecilia
                            Espèce: reticulata.

 

 

 

 

Origine:

 

Ce petit ovovivipare provient d'Amérique du Sud où il occupe une large répartition. Répartition d'autant plus large qu'il a été introduit volontairement dans beaucoup de pays comme mangeur officiel de larves (et notamment de larves de moustiques responsables du paludisme...). Ainsi, on le retrouve partout où l'homme s'est implanté. Il a donc malgré lui quitté son Amérique natale pour des contrées parfois très éloignées comme certaines îles par exemple.

 

 

 

 

 

Description:

 

3-4 cm pour les mâles, 5-6 cm pour les femelles, les Guppys sont les rois des bacs de vente.

 

Les mâles très colorés, scintillent sous les tubes néons. La nage penchée, le nez en l'air, à cause de leur lourde nageoire caudale. Tous les coloris sont permis, toutes les robes sont trouvables. Les Asiatiques sont là pour répondre à nos attentes et pour prendre nos euros. Ce poisson met tout de suite de la vie et de la couleur dans nos aquariums et c'est ce qui fait de lui le poisson exotique le plus populaire. Les mâles possèdent un organe sexuel externe (le gonopode). Ce petit appendice d'environ 5 mm est aimanté, il vise et harcèle sans relâche la moindre femelle passant dans les environs.

 

Les femelles sont beaucoup plus ternes que les mâles quoique l'on peut trouver des femelles colorées issue d'une sélection très poussée et parfois discutée... Elles sont aussi plus grandes et plus grosses que les mâles.

 

Ces jolis poissons n'ont rien à voir avec leurs cousins sauvages. Aucun des ces poissons disponibles en animaleries n'ont de la famille en Amérique du Sud. Le Guppy sauvage est bel et bien terne à coté de ces concentrés de couleur. Dans la nature, c'est un poisson grisâtre avec quelques tâches colorées sur les flancs et les nageoires dorsale et caudale. Il est aussi beaucoup plus petit. Mais il y a quand même un point commun entre ces deux poissons: le Guppy mâle, qu'il soit sauvage ou d'élevage sélectionné, a toujours le gonopode en recherche de femelles...

 

 

 

 

 

Comportement:

 

C'est un poisson très sociable et très résistant s'il provient d'une bonne souche...

Il est cependant nécessaire de maintenir un mâle pour deux ou trois femelles. En effet, les mâles sollicitent beaucoup les femelles lors des tentatives de fécondation multiples (et le mot multiple est bien faible par rapport à la réalité...). Il est donc très important de maintenir un nombre significativement supérieur de femelles dans le bac. 

Mis à part ce détail, c'est le poisson du débutant par excellence. Quand je dis du débutant, cela ne veut pas dire que ce poisson perd de son intérêt avec le temps mais qu'il est tolérant vis à vis des quelques erreurs de maintenance que l'on peut faire quand on débute. De toute façon on revient toujours à nos premiers amours et le Guppy ne manque pas à cette règle. Personnellement, je maintiens des Guppys sauvages provenant d'une île des Caraïbes et pour rien au monde, je ne m'en séparerais. Il ont une valeur sentimentale, car ils ont une histoire nuptiale..

Le seul bémol à ceci, serait l'origine de ce poisson dans les bacs de vente. En effet, les élevages intensifs d'Asie inondent le marché Européen de poissons élevés sous U.V. avec adjonction d'antibiotiques... Ceci à pour conséquences de créer un grand nombre de futurs cadavres... Les poissons ainsi produits sont incapables de se défendre (ils n'ont aucune ou très peu de défenses immunitaires) et souvent meurent au bout de quelques mois si ce n'est quelques jours.

Pour se procurer une bonne souche de Guppys, rien ne vaut les élevages amateurs ou les associations aquariophiles. Je ne veux pas dire que tous les commerçants inondent le marché de Guppys de réforme mais trop peu sont sérieux et vendent des Guppys de qualité. Évidement, si vous pouvez faire confiance à votre vendeur, faites-le mais attention... Encore mieux, adressez vous à l'A.F.V (Association France Vivipare) qui est spécialisées dans les vivipares et donc pourra vous renseigner au mieux.

 

 

 

 

 

Caractéristiques de l'eau:

 

La température pourra osciller entre 24 et 26 °C. La dureté de l'eau sera moyenne à moyennement dure et le pH sera neutre voire légèrement basique.

Cependant, les sélections poussées dans l'élevage de Guppy lui ont fait perdre la notion d'exigence vis à vis des caractéristiques de l'eau et on pourra par conséquent dévier un peu de ces normes sans pour autant aller à la catastrophe...

 

 

 

 

 

Maintenance:

 

Un petit bac de moins de 100 litres peut sans problèmes accueillir un vingtaine de Guppys. Il seront nourrit une fois par jour avec de la nourriture variée. Et point de vue nourriture, les Guppys ne sont vraiment pas difficiles et acceptent toutes sortes de nourritures.

 

 

 

 

 

Reproduction:

 

Les guppys sont des poissons ovovivipares c'est à dire que le développement des oeufs se fait dans le corps de la femelle et non pas à l'extérieur (par ponte). Donc durant toute la gestation et le développement embryonnaire, les alevins vont être protégés des agressions extérieures. C'est pour cela que l'on dit que ce poisson est extrêmement facile à reproduire. La gestation dure environ 4 semaines et donne naissance à entre 30 et 50 petits de 1-2 mm de long. Le nombre d'alevins dépend de l'origine, de la variété, de la taille, et / ou de l'âge de la femelle.

Qui n'a pas eu des Guppys et placé les femelles pleines dans la petite boite spéciale maternité spécialement conçue par des ingénieurs surdiplômés ? Il est inutile de traumatiser et stresser les pauvres femelles pleines. Laissez naître les alevins dans le bacs d'ensemble ou prévoyez un second bac (plus petit) avec la même eau que le premier bac. Il suffira de placer des plantes flottantes comme le riccia par exemple afin de fournir assez de cachette pour les alevins.

La sélection naturelle se fera et vous aurez des poissons robustes. Evidemment, il n'y en aura pas autant que si tous les alevins avez survécus mais encore une fois pourquoi produire beaucoup de poissons et pour en faire quoi ? Il vaut mieux élever peu de poissons et que se soient des poissons de bonne qualité.